Osibo News

Magazine en ligne créé et géré par OSIBO Productions SARL...

Plus de détails...

Un rendez-vous quotidien

Chaque jour, nous vous proposons de découvrir un article qui traite de licences, de jouets, de souvenirs, des années 60 à nos jours ainsi que l'actualité tv, ciné, événements...

Au programme


Lundi : Design Forever
Mardi : Culture 70/80/90
Mercredi : Récré mercredi
Jeudi : Time News
Vendredi : Mange-disque
Samedi : L'aventure Osibo
Dimanche : Cultissime !

Elle avait tout un tas de fonctions : Valentine, Valentine…

26 novembre 2012 42 commentaires Par Pierre-Alek Beddiar

En bons mécascriptophiles, vous connaissez assurément la Valentine de chez Olivetti ! Non ? Vous ne collectionnez pas les machines à écrire ? Il est alors grand temps de vous parler de ce modèle toujours en forme, venu pour gagner, fabriqué par Olivetti.

Olivetti est une société italienne créée en 1908 par Camillo Olivetti. L’entreprise est familiale et sait apprécier les tendances du marché en se diversifiant tout au long de son existence. Ainsi, Olivetti a fabriqué des machines à écrire, mais également des imprimantes, des calculatrices, des photocopieurs…

En 1958, tout juste un demi-siècle après sa création, Olivetti décide de confier son nouveau département d’électronique à un designer italien de quarante ans nommé Ettore Sottsass. Fils d’architecte, il suivra la même formation que son père, mais se tournera bien vite vers le design, attiré par les couleurs, la peinture et influencé par ses différents voyages en Inde et aux Etats-Unis où il découvrit le Pop Art.

Onze ans plus tard, en 1969, après avoir dessiné de nombreux modèles de machines à écrire pour Olivetti, comme la Praxis 48 ou la Tekne 3, Ettore Sottsass et Perry King développent une toute nouvelle machine d’un rouge éclatant, qu’ils baptisent Valentine.


Ettore Sottsass et Perry King, les inventeurs du modèle Valentine.


La machine à écrire, dans son étui rouge.

Présentée dans un fourreau en plastique rouge, habilement fermé par deux solides attaches, Valentine se révèle au grand public en sortant avec grâce de son étui qui possède une poignée.


Vues de face et de profil de la machine à écrire, dans son fourreau.


Gros plan d’une des attaches permettant de fermer le tout.


La machine à écrire est solidement fixée à son étui, grâce aux deux attaches qui se rabattent.


Détail de la poignée qui facilite le transport.

Se voulant moderne, légère, car fabriquée avec de nombreuses parties plastiques, la machine à écrire design est avant tout portative, ce qui est innovant pour un tel objet, à la fin des années 60.


Et hop ! La machine à écrire sort de sa boîte !


Là voici enfin, La Valentine, extraite de son étui protecteur.

Sa couleur flamboyante répond en réalité à l’atmosphère du moment et s’intègre parfaitement dans le mobilier d’alors tout en correspondant aux codes vestimentaires joyeux de ces années annonciatrices du mouvement hippie.

Fabriquée en ABS moulé par injection, la douce Valentine se présente avec une base terminée par une butée pour le rangement dans son étui et un clavier à l’extérieur de la coque de l’objet, protégé par un repose main qui rappelle un pare-choc de voiture. Hormis le rouge, cette machine à écrire a également été déclinée en gris, bleu et vert.


La Valentine, de chez Olivetti, prête à l’emploi !


Vue de face de la Valentine.


La vue de profil de l’objet nous permet de voir toute la complexité de l’appareil.


Vue du dessus de la Valentine. On remarque la position avancée du clavier.


Vue arrière de la machine à écrire où l’on aperçoit la poignée.


Détail du nom du modèle, situé à l’avant de l’objet.

Ettore Sootsass voulait associer le design au fonctionnel. Sa Valentine a écrit une page de notre culture et est désormais exposée au musée d’Art Moderne de Beaubourg, à Paris. En 2008, des étudiants de l’université des Arts Appliqués de Vienne en Autriche ont présenté un prototype d’ordinateur portable en hommage à l’inoubliable Valentine. Tout y était : une ligne sobre, de l’ingéniosité avec un écran déroulant et la couleur rouge !


Mise en situation du prototype ordinateur portable, basé sur les lignes de la Valentine.


Détails du prototype de l’ordinateur portable, fabriqué en 2008 par des étudiants.

En réinventant cette légende du design, ils ont prouvé à quel point cette machine à écrire a marqué notre culture… de A à Z !

Vous avez écrit les pages de votre premier roman avec une Valentine ? Partagez cet article et laissez-nous vos commentaires !

© Texte / Photos / Collection / Archives – OSIBO Productions. Tous droits réservés.
(Art. L335-2 du Code de la Propriété intellectuelle)



42 commentaire(s)

  1. Romhulk
    5 années de cela

    Joli le proto du portable
    La machine aussi est joli en rouge, généralement elles étaient noires ou grises et j’ai appris un nouveau mot ce soir ^^
    Je ne connaissais pas la valentine , peut etre que ma mere oui car elle a fait de la dactylo, je lui demanderais a l’occasion si elle connait, on a une vieille machine a écrire comme celle là mais je ne sais de quel marque, je m’en suis servi un peu mais ça m’a vite soulé, pas pratique pour mettre le papier et faut taper comme pas possible pour que les lettres marquent et pas trop vite sinon les tiges reviennent pas ou se coincent avec une autre , bref pas pratique
    Par contre je connais bien la marque olivetti car j’ai fait un peu de dactylo au lycée sur une machine de cette marque mais là, la machine était électronique , plus facile d’installer le papier et de le centrer , j’étais pas super fan de dactylo , heureusement ça a duré qu’une année , ensuite on avait des cours informatique

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Salut Romhulk !

      Tu as tout fait raison de resituer cette machine dans le contexte ! Quelle galère de frapper fort, de ne pas se tromper… et avant ça, bien caler la feuille pour qu’elle soit droite, éventuellement placer le carbone… pfffouuu ! 🙂

      Nous nous sommes quand même beaucoup éloigné de ce système, au détriment de superbes objets tels que notre gentille Valentine…

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

      • deschamps
        1 année de cela

        Bonjour,
        Alors moi je une secrétaire de 58 ans et j’ai connu beaucoup de machine à écrire puisque j’ai appris sur les mécaniques et très vite je me suis mise (enfin mon patron) à l’électrique comme l’IBM à boule, la machine à écrire de la secrétaire de direction avec ses boules interchangeables pour avoir de beaux courriers. J’ai même appris les premiers traitements de texte. Bref ce petit baratin pour vous demander la valeur de cette fameuse valentine car j’en possède une et j’aimerai la laisser un collectionneur plus averti.
        Voilà merci et vive l’ordi car franchement le carbone et les pelures en plus à corriger quant il y a des fautes … pas top

        REPONDRE

  2. Lefa
    5 années de cela

    Superbe ordi portable, dommage qu’il ne soit pas commercialisé.

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Salut Lefa ! 🙂

      Oui ! Ce pc prototype nous fait vraiment envie ! 🙂

      Merci pour ton message !

      Les Osibo’s.

      REPONDRE

      • Sonia
        3 années de cela

        Bonjour Osibo News,
        Est-il possible de se procurer cet ordinateur valentine? J’aimerais tellement l’avoir pour mon projet, il est l’outil idéal et me donne envie d’approfondir mes recherches. Alors s’il vous plaît donnez moi plus d’infos. Merci !

        REPONDRE

  3. Gosseboffe
    5 années de cela

    Excellent la création Ordi!

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Salut Gosseboffe ! 🙂

      Eh oui ! De bien beaux objets ! Vive le design !

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

  4. Lilou
    5 années de cela

    Kikou les Osibo’s, je connais la marque Olivetti mais pas la Valentine je la trouve très originale. Moi à l’époque j’avais la petite 600 pas aussi design et c’était + un jouet mais c’était pas mal du tout et je me prenais pour une secrétaire ah ah que de bons souvenirs. Merci les Osibo’s

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Coucou Lilou ! 🙂

      Ahhh la Petite a amusé bien des petites filles des années 80 ! 🙂

      Merci d’avoir partagé ce super souvenir avec nous !

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

  5. brownie
    5 années de cela

    Olivetti a aussi fabriqué des ordinateurs et aurait pu être l’auteur de cet hommage de 2008 que vous évoquez.
    Malheureusement, pendant trop longtemps les constructeurs d’électronique n’ont fait appel à de bons designers que par à-coup, sans vision globale d’image de marque.
    C’est la réussite principale d’Apple et de l’industrie automobile en général.
    Restent des pièces de collection dont ce magnifique modèle ; les Lundis prochains mettront sans doute ces merveilles un peu esseulées en valeur.

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Coucou Brownie !

      Merci pour tes précisions et cette analyse réaliste de la situation…

      C’est vrai qu’Apple a su marier les deux : design et technologie.

      Comme tu le proposes, nous essaierons d’aborder chaque lundi plein de somptueux objets, comme jusqu’à présent 🙂

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

      • fleuryjp
        2 années de cela

        à une époque ou apple était dans le trou,, on prêtait au groupe Olivetti l’intention de les racheter

        REPONDRE

        • Osibo News
          2 années de cela

          Absolument ! Comme quoi, le destin joue vraiment des tours 🙂

          Les Osibo’s

          REPONDRE

  6. Smile80
    5 années de cela

    Excellent cet article!
    Chez moi ma mère en avait une toute grise et qui pesait une tonne!
    Pas de quoi s’amuser quand on est petit.
    L’Olivetti est super joyeuse et donne envie de se prendre pour un écrivain en herbe.
    By

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Salut Smile80 ! 🙂

      Merci pour tes compliments et de partager cet amusant souvenir avec nous !

      A très vite !

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

  7. WaldoMumu
    5 années de cela

    Encore une jolie découverte !

    Elle est magnifique cette petite Darling Valentine à la couleur rouge du coeur 🙂

    On aurait presque envie, malgré le fait de disposer à présent d’outils beaucoup plus performants, de faire un bond dans le passé afin de rédiger des ptites bafouilles à l’ancienne, surtout sur une si jolie machine à écrire.

    Merci pour cet article ainsi que les photos qui sont splendides ! Du travail de pro encore une fois.

    Olivettibisous de votre Waldo 🙂

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Coucou WaldoMumu et merci pour ton agréable message ! 🙂

      C’est vrai que cette Valentine est un peu notre darling…

      On ressent souvent une nostalgie toute particulière en retrouvant ses objets ! Et le bruit de la frappe : tchac ! tchac tchac tchac ! 😉

      Gros bisous des Osibo’s.

      REPONDRE

      • WaldoMumu
        5 années de cela

        Ah je vois que personne n’a trouvé… en parlant de Darling Valentine, c’était un clin d’oeil à la chanson de Jonny Hill :

        Oh my darling, oh my darling,
        Oh my darling Clementine
        Those are lost and gone forever
        Dredfull sorry Clementine

        J’adore cette chanson qui a aussi été interprétée par Alain Chabat et puis ça me fait penser à Eternal sunshine of the spotless mind…

        🙂

        REPONDRE

  8. Nath-Didile
    5 années de cela

    Elle avait de tout petits « boutons », Valentine, Valentine !! ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫

    Bravo pour l’allusion à Maurice Chevalier, ma grand-mère me la chantait souvent quand j’étais petite cette chansonnette. Mais maintenant je l’ai dans la tête LOL ! 😀

    C’est vraiment un très bel objet que cette rutilante machine à écrire rouge, magnifique et aussi originale dans sa conception ! Je ne l’avais jamais vue, merci pour sa présentation et l’historique, très interessant. Le prototype de portable est lui aussi très chouette.

    Pour ma part, autour de mes 10 ans, j’avais voulu moi aussi comme Lilou une machine à écrire car j’avais vu la pub pour la fameuse « Petite » à la télévision. J’en avais donc demandé une pour mon anniversaire. Mes grands-parent trouvant qu’elle était de bien mauvaise qualité, ils m’en ont acheté une vraie à la place, ce qui en effet était bien mieux car le jouet était en mauvais plastique assez fragile.
    La mienne était d’une belle couleur jaune (comme mon Gribouillou !! <3), c'était une"Nogamatic 400", bien moins design évidemment que Valentine mais je me suis amusée des heures et des heures dessus ! Je ne l'ai plus malheureusement, je ne sais pas ce qu'elle est devenue…
    La voici en image :
    http://i45.servimg.com/u/f45/15/85/23/92/machin10.jpg

    Ce qui est marrant c'est que mes petits gars s'en sont achetés une à peu près pareille mais de couleur kaki en vide-grenier il y a 3-4 ans, elle était à 3€. Ils s'amusent à taper des trucs dessus par moment, ça me fait sourire. A l'heure du tout tactile, je trouve que ça a quelque chose de rassurant qu'on trouve ainsi encore du charme aux vieux objets. 😉

    Merci pour les souvenirs et bravo pour ce très bel article les Osibo's ! 🙂

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Coucou Nath’ et merci pour ton message !

      Tu nous racontes là encore un bien beau souvenir, merci beaucoup !

      Nous espérons que tu arriveras un jour à remettre la main sur ta machine à écrire couleur Gribouille ! 🙂

      Il est amusant de retrouver des gestes oubliés, ainsi que tout ce qui va avec… Tes enfants doivent bien s’amuser !

      Des gros bisous des Osibo’s.

      REPONDRE

  9. Dom
    5 années de cela

    Bonsoir les Osibo’s !

    Elle est superbe cette Valentine !
    Merci pour ce bien bel article super détaillé et les photos !

    Encore une fois, je ne la connaissais pas !
    Je me souviens qu’autrefois (début années 80)… mon père nous avait ramené à la maison, une vieille machine à écrire dont un de ses copains policiers, se débarrassait, au commissariat.
    Quel engin bizarre pour mon frère et moi !
    On avait eu la chance donc de pouvoir s’amuser sur cette drôle de machine… elle ne servait d’ailleurs à la maison que pour jouer ! 🙂

    Oh j’avais vu une émission sur Arte il y a un moment sur l’Histoire de la machine à écrire… on avait dû sans doute parlé d’Olivetti et leur Valentine.
    Je me souviens juste du système « à boules » qui avait pas mal révolutionné la machine à écrire.

    Bien sympa le prototype des étudiants !

    Hihihi, excellente ta petite chanson, Nath-Didile, bien trouvée !

    Des gros bisous

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Coucou Dom’ !

      Nous constatons avec plaisir que tu as toi aussi de merveilleux souvenirs autour d’une machine à écrire ! 🙂

      Oui, le prototype est assez stupéfiant, il ne laisse pas indifférent !

      Nath-Didle fait un clin d’œil au titre de notre article qui, lui aussi, fait référence à Maurice Chevalier 🙂

      Gros bisous des Osibo’s.

      REPONDRE

  10. Dom
    5 années de cela

    Désolée, oups… j’ai oublié, je voulais rajouter un lien rigolo… 🙂

    http://www.youtube.com/watch?v=KmD_jQcHdPY&feature=fvwrel

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Hihi ! Merci Dom’ ! 🙂

      Les Osibo’s.

      REPONDRE

  11. Nath-Didile
    5 années de cela

    ah oui Dom, super idée d’avoir mis cette video, j’adore ! 🙂

    REPONDRE

    • Dom
      5 années de cela

      Merci les Osibo’s…. et Nath-Didile…
      Nous aurons appris en tous cas un bien joli mot… que je ne suis pas sûre de retenir… comme celui d' »uchronie »…. 🙂

      Je suis mécascriptophile…
      Assez compliqué à placer dans une conversation, non ?! 😀

      REPONDRE

      • Osibo News
        5 années de cela

        Coucou Dom’ !

        Oui, on n’a pas résisté à l’envie de le placer… 😉

        Mouarf !

        Les Osibo’s.

        REPONDRE

  12. Fabien
    5 années de cela

    Bonjour les Osibo’s

    j’espere que vous allez bien.

    Je ne connaissais pas cette machine.
    Ca me fait rappeler des souvenirs. J’avais des cours de dactylographie à l’école.. Mais bon c’était des modèles un peu plus modernes quand même.. Les machines à écrire étaient électriques.
    On nous mettait des caches sur le clavier pour que l’on apprenne à taper sans regarder nos doigts..
    Je dois dire que c’est un très dur exercice mais avec le temps on y arrive.

    Le prototype créé en 2008 est d’une très grande classe, j’adore !!

    Bisous et bonne soirée

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Salut Fabien ! 🙂

      Merci de partager tes souvenirs avec nous ! Avec l’ordinateur, nous utilisons finalement un clavier plusieurs fois par jour ! Dans le futur, ça deviendra peut-être un vague souvenir pour nos descendants ! 🙂

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

  13. eric
    5 années de cela

    C EST UN OBJET VINTAGE ,J AIME BIEN CE ROUGE PRESQUE INSOLENT LOL

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Coucou Eric ! 🙂

      Grâce à toi, c’est un petit peu la Ste Valentine aujourd’hui ! 🙂

      Gros bisous des Osibo’s.

      REPONDRE

  14. tvserizz
    5 années de cela

    Je viens de me séparer de la mienne (et oui, on peut pas tout garder, enfin, si on est un Osibo, si !). Elle est partie au canada, je vous dis pas le colis blindé que j’ai dû faire !! Cet article me fait presque regretter mon choix, mais bon, un objet s’en va, un autre le remplace…

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Salut Stéphane ! 🙂

      Ah c’est toujours difficile de se séparer d’objets ! Nous avons effectivement décidé de les recueillir pour les chouchouter dans nos articles ! 🙂

      Merci d’avoir partagé tes souvenirs avec nous !

      Tes copains les Osibo’s ! 🙂

      REPONDRE

  15. Mightor
    5 années de cela

    Je ne connaissais pas ce modèle de machine à écrire. Sur le coup, cela m’a fait penser à l’Alice 90, un micro odrinateur sorti dans les années 80 et qui était aussi dans les tons rouges.

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Salut Mightor ! 🙂

      C’est vrai qu’il y a un air de ressemblance avec l’Alice 90.

      Il faut croire que le rouge était à la mode 😉

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

  16. Pier
    5 années de cela

    Bonjour,

    Très bon article, très belle machine !
    J’ai la chance de l’avoir en rouge et en gris clair, et je la voudrait en vert et en bleu, très difficile à trouver !!!
    Merci pour ce partage de design !

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Bonjour Pier ! 🙂

      Tu as effectivement eu de la chance de l’avoir eu deux fois, dans ces belles couleurs.

      Nous te souhaitons bonne chance dans ta recherche des autres !

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

  17. bonnie
    5 années de cela

    Pas de valentine dans le festin nu film d’après le roman de W Burroughs mais cette machine qui se transforme en cafard et un cafard rouge cela aurait été super.
    j’ai kiffé à17 ans quand cette machine est sortie et en 1987 je suis allée chez un écrivain prix goncourt et là sur son bureau tronait une valentine. Quand je me suis exclamée, il a eu un sourire amusé. (Le jardin d’aclimlatation).
    La micro c’est bien mais même Mac n’atteint pas ce niveau en design alors bravo pour le proto des étaudiants

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Hi Bonnie ! 🙂

      Le film dont tu parles est vraiment très étrange, c’est vrai ! Si la Valentine était devenue vivante, ça aurait plutôt fait une belle coccinelle, non ? 🙂

      Merci d’avoir partagé avec nous tes souvenirs !

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

      • bonnie
        5 années de cela

        le metteur en scène du film est David Cronenberg film la mouche / Zoo / meurtre dans un jardin anglais / crash
        J’adore ce qui tranche, l’excentricité, pas être comme la majorité mes cheveux sont rouges comme ma valantine et en crête punk à 61 ans normal♥

        REPONDRE

        • Osibo News
          5 années de cela

          Le design est souvent excentrique lui aussi ! Il bouscule les modes et les pensées. On se rend compte après coup que cela a fait du bien aux consciences.

          Alors bravo pour ta façon d’être et ne change rien, Bonnie ! 😉

          Tes copains les Osibo’s.

          REPONDRE

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ou diffusé. Les champs requis sont marqués d'un *

  1. Evitons les spams ! *