Osibo News

Magazine en ligne créé et géré par OSIBO Productions SARL...

Plus de détails...

Un rendez-vous quotidien

Chaque jour, nous vous proposons de découvrir un article qui traite de licences, de jouets, de souvenirs, des années 60 à nos jours ainsi que l'actualité tv, ciné, événements...

Au programme


Lundi : Design Forever
Mardi : Culture 70/80/90
Mercredi : Récré mercredi
Jeudi : Time News
Vendredi : Mange-disque
Samedi : L'aventure Osibo
Dimanche : Cultissime !

Boilerplate : l’incroyable robot de l’ère victorienne !

5 mars 2013 20 commentaires Par Pierre-Alek Lorenzo et Arnaud

Depuis des siècles et des siècles, l’homme rêve de fabriquer un être mécanique à son image, capable de réfléchir, parler, se déplacer… Cette prouesse fut pourtant accomplie en 1893 par un génial inventeur nommé Archibald Campion qui présenta son étonnant robot Boilerplate lors de l’Exposition de Chicago, le 23 mai 1893.

Les premières apparitions de robots dans notre histoire littéraire et finalement commune datent des écrits d’Homère qui, dans l’Iliade, publiée entre 850 et 750 avant J.C., évoque deux servantes mécanisées, forgées en or, assistant le dieu Héphaïstos lors de ses travaux difficiles.


Une gravure représentant Archibald Campion, le génial inventeur du robot Boilerplate et son laboratoire.

Le mot « Robot » fut inventé en 1920 par un écrivain tchèque nommé Karel Capek (1890-1938), pour les besoins de sa pièce de théâtre intitulée R.U.R. (Rossum’s Universal Robots). L’intrigue met en scène la rébellion de machines à formes humaines conçues pour soulager la tâche des humains… En tchèque, Roboti signifie « Travail forcé« , les robots étaient ainsi baptisés pour de bon !

Revenons à Archibald Campion et son bon vieux Boilerplate, appelé comme cela à cause de son corps constitué à partir d’une chaudière en fonte. Passionné par la technologie et autres sciences, Archibald Campion a rapidement fait fortune en déposant de nombreux brevets pour des conduits valvulaires et la polyphase des systèmes électriques. En trois ans, il amasse une petite fortune qui lui permet de lancer son prochain projet : construire un robot intelligent !


Boilerplate, aux côtés d’Archibald Campion, puis lors d’un combat sur un champ de bataille.

Boilerplate mesure un peu plus de deux mètres de haut; une date sur son plastron : 1893. Son corps cylindrique (la chaudière !) est surmonté d’une tête coiffée d’une sorte de couvre-chef arrondi; son visage possède deux yeux et une bouche haut-parleur qui rappelle un peu les téléphones de l’époque. Ses bras et jambes, renforcés par des vérins, lui permettent une multitude de mouvements, dont la marche et même la course ! Ses mains sont également parfaitement articulées.


Vue détaillée de Boilerplate, le fantastique robot au corps de chaudière !

Selon les recherches de Paul Guinan, un Américain passionné d’histoire qui a réuni une incroyable masse d’information à son sujet, Boilerplate était même capable de prononcer certains mots !

Docile, obéissant à la voix humaine, Boilerplate a ainsi accompagné en marchant à ses côtés, son génial inventeur, durant la foire de Chicago.


Photo prise lors de la convention de Chicago. On y voit Boilerplate, Archibald Campion et sa femme.


Détail d’un billet de l’exposition qui devait mettre en vedette le robot Boilerplate.

Cependant, la multitude d’objets présentée et le nombre de visiteurs ont éclipsé la présence de l’incroyable robot qui n’obtint pas le succès escompté. Déçu, Archibald Campion décida de faire le tour du monde avec son fidèle ami de métal.

De nombreuses photographies d’époque ont été rassemblées par Paul Guinan qui a tenté de retracer l’itinéraire emprunté par les compères. De source sûre, Boilerplate est allé prêter main forte aux Mexicains lors de la révolution. Il aurait même sauvé la vie de Pancho Villa en le protégeant d’une balle mortelle !


Photo d’époque prise aux côtés de Pancho Villa lors de la révolution mexicaine.

Boilerplate aurait été également aperçu au Japon, en Russie et aurait pris part à une expédition en Antarctique au cours de laquelle il aurait permis de désenclaver le navire, grâce à sa force herculéenne et à sa résistance au grand froid.


Gravure de Boilerplate au Japon soulevant la curiosité des Japonais.


Photo couleur de Boilerplate avec le Général Pershing. A droite, une exemple de la puissance du robot.

Aussi étrange que cela puisse paraître, le géant de tôle a disparu durant la première guerre mondiale sur notre territoire ! Lors d’une attaque américaine sur le sol français, aux côtés du Général Pershing aux commandes de la 77ème Division, le robot parvint à libérer une troupe de soldats encerclés par l’ennemi. Cependant, il disparut pendant l’assaut.


Une affiche d’époque qui met en avant les exploits de Boilerplate.

Certains pensent que Boilerplate fut victime d’un bombardement au mortier ou encore qu’il fut capturé par les Allemands. Paul Guinan souligne d’ailleurs le fait que la technologie des missiles et autres armements allemands a connu, dans les années qui suivirent, une avancée sans précédent !

Nous avons contacté Paul Guinan, qui vous livre aujourd’hui le fruit de ses recherches : « J’ai inventé Boilerplate en 1999. Je voulais en faire un héros de BD. Pour réaliser la couverture, j’ai fabriqué une maquette au 1/6ème que j’ai prise en photo. Je me suis amusé à mettre Boilerplate en situation à l’aide de logiciels de retouche, dans des clichés d’époque. J’aime l’Histoire et il m’a été facile d’ajouter des détails réels ! J’ai créé un site Internet sur mon robot et le canular a vite pris forme ! Les messages que je reçois sont souvent amicaux et les gens me disent qu’ils auraient beaucoup aimé que Boilerplate ait vraiment existé ! »


Paul Guinan, le vrai inventeur de Boilerplate… ainsi que son portrait retouché « à la Boilerplate » !


Une planche couleur de la bande dessinée des aventures de Boilerplate.


Une seconde illustration des aventures de Boilerplate dans laquelle il vient en aide aux Hommes.

Alors, les Osibiennes et Osibiens, qu’en dites-vous ? C’est une histoire bien huilée que nous vous avons racontée là ! Un robot ultra perfectionné qui n’a pas été reconnu en son temps et qui a dévoué son existence à livrer bataille aux côtés des Hommes… C’est une belle légende de notre époque qu’a illustrée Paul Guinan dans un superbe livre que vous pouvez toujours vous procurer sur son site internet.

Émue par Boilerplate, la très officielle NASA l’a même nommé le robot le plus « cool » lors du premier avril 2002. La boucle est bouclée !

Partagez cet article avec vos proches et n’hésitez pas à nous laisser vos commentaires !

© Texte – OSIBO Productions. Tous droits réservés.
(Art. L335-2 du Code de la Propriété intellectuelle)



20 commentaire(s)

  1. Anne-France
    5 années de cela

    Ah ah!!! Merci pour le sourire du soir les Osiboy’s!

    J’ai commencé à très fortement douter avec les photos… un rappel à Woody Allen dans Zélig ou encore à notre ami Forrest Gump!

    Mais chapeau, belle idée que cette vraie fausse histoire de robot!

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Salut Anne-France !

      Les robots sont aussi des copains de notre enfance, finalement : Nono, Oun, Goldorak, Astro, Sidéro, R2D2 et C-3PO…. la liste est longue, alors on s’est dits qu’un ami de métal de plus serait le bienvenu !

      Un grand coucou des Osibo’s.

      REPONDRE

  2. ERIC
    5 années de cela

    Excellent et original article.Belle histoire que cette légende incroyable
    je vais aller voyager sur le site

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Coucou Eric et merci pour ton message ! 🙂

      Tu nous raconteras si tu as vu Boilerplate sur Paris… Certaines personnes l’auraient vu traîner sur les Champs Elysées les soirs de pleine Lune… 😉

      Gros bisous des Osibo’s.

      REPONDRE

  3. gx-04s
    5 années de cela

    Bien jolie légende que voila !
    On aurai aimé que cette histoire ait été vraie…
    Ne serai ce que pour garder encore un peu notre âme d enfant !
    Une fois de plus les osibo’s, vous êtes épatant ! 😉

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Bonjour gx-04s !

      Rien qu’à lire ton nom, notre équipe se doutait bien qu’un article sur ce robot pas comme les autres t’aurait parlé ! 😉

      Si ça se trouve, il y a une petite part de vrai, cachée dans le récit de ses aventures et le gentil Boilerplate parcourt encore le monde, telle la créature de Frankenstein. 🙂

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

  4. dGé
    5 années de cela

    Formidable, votre article, les Osiboys ! Tout en le lisant, je me disais « si nous étions le 1er avril, je n’en croirais pas un mot », mais comme nous sommes le 5 mars, j’ai accepté l’idée. Et maintenant, je suis déçu que ce ne soit qu’une fable ! ^_^
    Ce qui m’a paru « suspect », c’est que quelqu’un ait résolu le problème de l’équilibre des robots bipèdes à la fin du XIXè siècle.
    Les images qui illustrent votre article sont excellentes !
    Bref, une grande bouffée de plaisir pour commencer la journée. Merci les Osiboys !

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Coucou dGé ! 🙂

      Nous constatons une fois de plus ta vigilance et ta perspicacité 😉

      C’est vrai que l’ami Boilerplate mériterait d’être bien réel ! Mais il l’est finalement un peu dans notre imagination, à la tête de farouches combats pour défendre la justice… Non ?

      Merci pour tes compliments !
      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

  5. Waldo Mumu
    5 années de cela

    Ah bravo les Osibo’s ! J’ai trouvé cet article passionnant et d’une grande originalité !

    N’ayant jamais entendu parler de cette plaisanterie assez bien boulonnée, en grande fan de SF que je suis, j’aurais bien voulu croire à cette histoire rocambolesque… 😉

    Mais si des avancées notables ont été faites dans le domaine des sciences à l’époque victorienne, il n’était pas possible qu’un savant soit en mesure de concevoir, avec les moyens techniques de l’époque, un robot capable de se mouvoir. Cela impliquait beaucoup trop de choses qui n’étaient même pas encore à leur balbutiement. A commencer par l’énergie nécessaire à son fonctionnement !

    Je rigole toute seule en imaginant ce robot au physique de chaudière alimenté par du charbon toutes les 10 minutes… ha ha ha !!!

    Mais c’est connu… plus c’est gros, plus ça peut marcher ! Rappelez vous ce fabuleux canular des années 50 : l’arbre à spaguettis…

    Paul Guinan, qui est à l’origine de ce « fake-similé » a eu du génie : celui d’associer la science fiction au romantisme… et cela a donné naissance, grâce aux moyens techniques d’aujourd’hui, à quelque chose qui pouvait être crédible pour certains. Parce qu’une histoire y était rattachée, celle d’un robot héros désué et assez improbable, aux pouvoirs extraordinaires pour l’époque, un robot qui intervenait aux quatre coins du globe, auprès de personnages connus et réels… Il y a un petit côté Jules Verne dans tout ça…

    En fait, c’est la base même de l’invention des super-héros, même si pour ma part je préfère Superman…… parce que son physique et son regard sont tout de même plus transcendants que ceux de Boilerplate 😀

    Vous rappelez dans votre article que le terme « robot » a été inventé au début du 20ème siècle par Karel Capek… Si seulement cet auteur savait quel engouement, quelle fascination son invention a engendrée depuis… et ce n’est pas fini !

    Merci encore pour cet article qui, je ne sais pas pourquoi, m’a donné une furieuse envie de relire Asimov et revoir Planète interdite… 🙂

    Big bisous les Osiroboys 🙂

    PS : Robby the Robot for ever !!

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Coucou Waldo Mumu ! 🙂

      Tu nous signes là un nouveau message qui ferait pâlir tout autre site ! 🙂

      Ton ode aux robots nous a permis de passer en revue tous les aspects de cette fable contemporaine : du romantisme à la poésie en passant par la science-fiction et l’anticipation…

      Et si Boilerplate était finalement l’expression d’une part de rêve qui se construit toute notre vie en chacun de nous ? Cela expliquerait peut-être pourquoi l’histoire si touchante de ce robot nous a tous autant marqué !

      Des gros bisous des Osibo’s.

      REPONDRE

  6. Dom
    5 années de cela

    Coucou les Osibo’s !

    Si vous aviez vu ma tête ahurie au fil de la lecture de votre article absolument époustouflant !!!
    Au fur et à mesure que je le lisais, j’écarquillais de plus en plus les yeux en me demandant quoi ! Un robot qui tient debout, et qui parlerait même… en 1893 !?……
    Ensuite je me suis dit « les Osibo’s ont besoin de vacances là ! » LOL 😀

    Mais c’est génial cette idée du Boilerplate par Paul Guinan !!!
    Suis bluffée !

    Je ne connaissais pas les origines du « robot »… très intéressant ! 🙂

    Bref, je suis bien tombée dans le panneau ! Il faut absolument que mon frère lise cet article !
    Bravo et merci pour cette belle fable si bien illustrée ! 😉

    Des gros bisous

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Coucou Dom et merci pour ton joli message !

      Nous sourions à l’idée de te voir douter tout au long de la lecture de cet article ! 🙂

      C’est quand même un ptit conte qui ouvre grand la porte à l’imagination, alors nous nous sommes dits que l’on pouvait un peu vous taquiner, car l’ami Boilerplate en vaut vraiment la peine !

      N’oublie pas de venir nous raconter la réaction de ton frère !

      Des gros bisous des Osibo’s.

      REPONDRE

  7. Nath-Didile
    5 années de cela

    ah ah ah, vous nous régalez avec ce sujet original, et ce surprenant et génial canular de Paul Guinan.

    J’adore sa démarche d’inventer un personnage puis de lui donner vie et de fil en aiguille d’avoir recréé toute son histoire, d’avoir fait ces photomontages (très bien fichus au demeurant), de se mettre lui même en scène, etc… Vraiment passionnant !

    Je me suis aussi posé beaucoup de questions en lisant, ça me paraissait très gros autant de technologie pointue à cette époque-là, mais comme je suis bon public et que je me laisse facilement entraîner dans les histoires les plus insolites (oui je suis un peu naïve par moment !), j’y ai cru jusqu’aux méxicains et Pancho Vila, après j’ai commencé à avoir de très gros doutes sur l’authenticité du récit !
    Donc finalement le dénouement de l’histoire ne m’a pas trop surprise LOL ! 😀

    Merci beaucoup pour ce moment fort divertissant les Osibo’s ! 🙂

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Coucou Nath ! 🙂

      Eh oui, nous avons fait en sorte d’écrire cet article en respectant une sorte de biographie mêlée de rêves 🙂

      On aurait adoré le connaître, ce Boilerplate, surtout qu’il se serait battu sur notre sol ! 😉

      Nous te remercions pour ton message très rafraîchissant.

      Tes grands copains les Osibo’s.

      REPONDRE

  8. tvserizz
    5 années de cela

    comme beaucoup, après cette finaude approche historique, je me suis laissé enfariné gentiment dans cet histoire de robot, « sûrement vraie puisque méconnue »… j’avoue que j’ai même commencé à m’agacer tout seul, en pensant que McQuarrie et Lucas lui avait piqué l’idée des tiges de renfort de bras de C-3po…
    Une très belle histoire en effet que ce super « Mathide Cachebidon » qui sauve les monde et les hommes !
    Merci les gars, et au fait, déchirez-vous pour l’image du jour de demain, je fêterai mes 40 piges (mais toujours 10 dans la tête) !!

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Salut Stéphane ! 🙂

      Alors bienvenue au club des amis de Boilerplate, le robot méconnu du XIXème siècle…

      Il était même capable de ressentir des émotions et de prendre des décisions, peut-être qu’il inspirera ainsi les futurs McQuarrie et Lucas 😉

      Alors, l’image de demain n’est pas fulgurante, désolé ! LOL ! Mais nous serons là pour te souhaiter ton anniv’, promis 🙂

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

  9. Carlo Piezzo
    5 années de cela

    Je viens seulement de lire en entier l’article! et j’ai adoré le travail de Paul Guinan, véritable artisan inventeur de souvenirs et falsificateur de preuves!
    Les montages photo et les détails des anecdotes rendent Boilerplate tellement crédible que j’ai plongé direct avec l’envie que l’on m’emmène le plus loin possible!
    Merci à tous pour le voyage!

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Salut Carlo Piezzo ! 🙂

      Eh oui ! Nous voulions, le temps de cet article, faire vivre ce sympathique Boilerplate. Tout le travail de Paul Guinan est admirable, car il a utilisé son savoir de « truquiste » pour nous emporter dans un doux voyage imaginaire…

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

  10. gosseboffe
    5 années de cela

    Ce serait mentir que dire que je n’y ai pas cru une seule seconde! Vous êtes fort pour rédiger afin d’argumenter ce bon canular. Mais je restais septique sur la manière dont il se procurait l’énergie.
    Car vous en parlez pas du tout. Bref avec de beaux documents bien falsifié on peut faire croire n’importe quoi!!

    BRAVO

    REPONDRE

    • Osibo News
      5 années de cela

      Salut Gosseboffe ! 🙂

      Hihi, nous sommes amusés de voir que tu t’es, toi aussi, laissé emporter dans ce joyeux canular bien vissé ! 😉

      On a tous tellement envie d’y croire… Sache quand même qu’au fil des découvertes archéologiques, beaucoup d’objets sont demeurés inexpliqués, tel le mécanisme d’Antikythera, trouvé en Grèce… Peut-être était-ce le cœur d’un autre Boilerplate, bien plus vieux ? 😉

      Tes copains les Osibo’s.

      REPONDRE

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ou diffusé. Les champs requis sont marqués d'un *

  1. Evitons les spams ! *